Corsica Cristiana

De Gaulle

27 Novembre 2020, 19:09pm

La Corse est-elle française ?

En haut lieu, on condamne fermement le « séparatisme ». Le mot a été employé par De Gaulle, pour flétrir les communistes, pourtant ses alliés. Et pourquoi le « séparatisme » serait il  à honnir ? Quand un membre est malade, nous dit Platon, il convient de le couper, de le séparer du corps. Nous n’avons pas l’outrecuidance de résoudre ce problème ardu.

Simplement nous voudrions : pour De Gaulle la Corse est elle française ? Si elle l’est, le « séparatisme » mène au poteau. Mais l’est- elle ? Un si grand homme ne parle pas pour ne rien dire et nous le croyons sur parole. Quand il dit « les Français sont des veaux » il énonce une vérité première. (Mais nous ne le suivrons pas dans la conséquence logique « Et je suis le roi des veaux »)

Or donc De Gaulle, lors de sa visite à Bastia, a laissé tomber ce mot historique : « La Corse est le lieu d’où l’on voit le mieux la France » Si les mots ont un sens cela signifie que la Corse ne fait pas partie de la France puisque c’est un lieu d’où on voit la France. Nous devons être, pour le général, « de ces gens-là » bons tout au plus à faire la guerre comme ces 35000 Corses engagés pour la Libération, dont on ne parle jamais, mais dont beaucoup sont «  morts pour la France » comme en témoignent ces monuments aux morts.

En conclusion nous dirons que, si la Corse n’est pas la France, elle ne saurait tomber dans ce maudit séparatisme. Elle a toujours été séparée, mais alors pourquoi un Préfet, des gendarmes, des écoles, et des tribunaux français ? Perplexité…

 

Antoine Luciani

Mentions légales