Corsica Cristiana

Les encadrés

4 Avril 2019, 07:00am

Publié par CYRUS PENNAFORTE

Monsieur Larcher est plus qu’une personne : un personnage. Imposant, majestueux, il va d’un pas de sénateur (c’est bien le cas de le dire). Et cependant, il n’a rien d’un Caton romain redivivus : gros mangeur, joyeux buveur, l’œil égrillard, rondelet, rondouillet, rondouillard, facétieux, - l’équivalent gaulois du replet Santini corse, avec, en plus, la finesse parisienne, mâtinée d’un air matois qui fait penser à Bourvil.
Il a été sans doute envoyé dans l’île pour préparer la venue du Patron, comme mars, « malgré les averses, prépare en secret le printemps ». Et il a de quoi se réjouir : il a trouvé une astuce, un attrape-nigaud qui séduira les saltimbanques : il leur promet une liberté « encadrée », fruit d’une différenciation qui diffère de la différence. La nuance est de taille, et le mot va faire mouche. Les Saltimbanques ne savent comment se tirer du pétrin où ils se sont empêtrés. M. Larcher leur ouvre une porte de sortie très honorable : ils sont libres, intra muros ! Cela vaut encore mieux que l’indépendance avec inscription dans la Constitution.
Toutefois, ce qui rend la formule sénatoriale encore plus « jouissive », c’est le sous-entendu. S’il parlaitcorse, le sénateur dirait : « a dicu e po’ m’intendu ». Et l’on devine ce qu’est cette « intenditura ». Elle est sous-jacente à l’adjectif « encadré », qui est, comme on sait, polysémique. Mais les corsicos, avec leurs gros sabots, n’ont rien subodoré ; cela se déguste, se savoure… On parlait des saltimbanques, histrions, marionnettes, pantalons, matamores, arlequins, etc… Ils méritent toujours cette joyeuse appellation, mais les voilà unis sous le même qualificatif : ils sont tous « encadrés ».
Il est vrai que la Corse est « encadrée » depuis Ponte Novu. Et les néo-corses demeurent, à leur insu, traditionnalistes.
Macron peut venir prendre un bain de foule dans un merveilleux village qui doit compter quarante habitants : il expliquera à ce micro-territoire sa macro-économie.
Et, si la foule ne l’applaudit pas, il lancera à cette foule immense : « Eh ! Allez tous vous faire encadrer !

Mentions légales